Santé

Cliquez sur l’une des flèches ci-dessus pour aller directement à la section correspondante.

Les Coupons Sport Seniors

Le projet « Coupon Sport Seniors » s’adresse à des personnes âgées de plus 60 ans autonomes dans un objectif de bien-être et d’amélioration du vieillissement. Les activités physiques et sportives pratiquées régulièrement permettent une augmentation de l’espérance de vie. Elles permettent également de jouer un rôle majeur dans le maintien des capacités cognitives et des capacités motrices et sensorielles. L’objectif est de permettre la pratique sportive la plus large possible pour ce public. Après une première année d’expérimentation en 2021, le Comité Départemental Olympique et Sportif renouvelle le dispositif et a pour ambition de faire profiter davantage de personnes. 

Cette année, le projet consiste en une aide au financement de la licence et de la cotisation à hauteur de 50€ pour la saison sportive à venir. Cette aide sera versée au club, qui fera une remise de 50€ à son licencié au moment de la prise de licence. Les Coupons seront à nouveau en quantité limitée, c’est pourquoi, un accord préalable par mail ou par téléphone auprès du CDOS 44 est indispensable avant de procéder à l’inscription du bénéficiaire.

Les conditions à remplir :

  • Avoir plus de 60 ans,
  • Prendre une première licence dans un club fédéré entre le 1er juin et le 31 décembre 2021, et s’engager sur une pratique annuelle.

Afin de valider la demande du Coupon Sport Seniors, le club et son bénéficiaire doivent remplir et transmettre au CDOS 44 la fiche d’inscription, le RIB du club ainsi que le justificatif de la prise de licence.

Plus d'informations :

Pour toute demande d’informations, n’hésitez pas à contacter Manon AUNEAU au 02 40 58 61 29 ou par mail.

Sport en entreprise

Le CDOS 44 est un relais du Plan Régional Sport Santé Bien Être (PRSSBE) au niveau départemental : relais d’information et de communication pour les Comités Départementaux et les clubs :

  • Il apporte un accompagnement dans l’élaboration de projet Sport Santé,
  • Il accompagne le développement du sport en entreprise,
  • Il a pour objectif de vulgariser le médico-sport du CNOSF.

Missions

  • Être centre de ressources des clubs et des Comités Départementaux sur la question du Sport Santé
  • Aider à la structuration des clubs en label 1 (puis 2/3)
  • Participer à la réalisation et à la diffusion des supports de communication dans le cadre du PRSSBE
  • Aider au développement de l’activité physique au sein des entreprises
  • Organiser de tables rondes, forums, journées de sensibilisation des bienfaits de l’activité physique sur la santé pour le grand public et au sein des entreprises

Une labellisation régionale

L’objectif du Plan Régional Sport Santé Bien Être est de permettre au plus grand nombre, quel que soit l’âge, le sexe, la condition physique, la présence ou non d’un handicap ou d’une maladie, d’accéder à la pratique sportive, notamment en développant le nombre de clubs capables de proposer des APS (Activité Physique et Sportive) dans une optique de bien-être, pour préserver ou améliorer son capital santé.

Pour ce faire, une labellisation régionale a été mise en place par la DRDJSCS, l’ARS, la Région Pays de la Loire, la SRAE, l’Université de Nantes ainsi que le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) des Pays de la Loire à partir d’un cahier des charges. Accéder à tous les détails de ce plan régional adopté en 2013 par l’ARS, le CREPS, le CROS, l’université de Nantes et la SRAE Nutrition.

Projet ICAPS (Intervention Centrée sur les Activités Physiques et la Sédentarité)

Le concept ICAPS (Intervention centrée sur l’activité physique et la sédentarité) est une intervention qui a été reconnue comme efficace par l’Organisation Mondiale de la Santé en 2009. 

A l’origine, ICAPS est une expérimentation menée auprès de 1000 collégiens du Bas-Rhin sur 4 années. Les résultats ont montré une augmentation de l’activité physique de loisirs de près d’une heure par semaine et une diminution du temps passé quotidiennement devant la télévision. Elles se sont accompagnées d’une prise de poids moindre au cours de l’adolescence et d’une prévention du risque du surpoids. Les résultats d’une étude de suivi à 6 ans ont montré des effets bénéfiques qui perdurent 2 ans après la fin de l’intervention et qui sont plus marqués chez les jeunes initialement les plus sédentaires et chez ceux issus de milieux défavorisés.

ICAPS, qui cible les jeunes de 3 à 18 ans, leur entourage et leur environnement (modèle socio-écologique) vise une augmentation de la pratique d’activité physique des jeunes d’une heure par semaine ainsi qu’une réduction de 20 minutes par jour de temps d’écran pour obtenir des effets bénéfiques sur la santé

Elle repose sur une approche qui intègre 3 niveaux d’actions :

  • Des débats avec les enfants et les jeunes, des actions de sensibilisation et l’accès à de nouvelles activités attrayantes, variées et conviviales pour changer leurs attitudes et leurs motivations vis-à-vis de l’activité physique,
  • La sensibilisation de leur entourage (parents, enseignants, animateurs, éducateurs) pour les encourager à augmenter leur niveau de pratique d’activité physique,
  • La mise en place de conditions institutionnelles et environnementales favorisant l’activité physique (accès à des équipements, création de pistes cyclables, stages de découvertes…)

ICAPS en Loire-Atlantique

Le Comité Départemental Olympique et Sportif a répondu à un Appel à Manifestation d’Intérêt porté par le CNDAPS (Centre National des Activités Physiques et de la Sédentarité), en collaboration avec les ARS (Agence Régionale de Santé) visant à créer des projets ICAPS sur le territoire français. 

Pour cette première année, le CDOS 44 s’associe au Comité Départemental d’Athlétisme et à l’école Saint-Joseph de la commune de Sion-les-Mines pour monter ce projet à plusieurs niveaux : 

  • Intervention de Comités Départementaux et/ou de clubs sportifs locaux sur la pause méridienne ou sur le temps extra-scolaire de fin de journée.
  • Sensibilisation auprès des parents et de l’entourage des jeunes, notamment lors des Conseils d’établissement. 
  • Réflexion sur l’amélioration des aménagements pour privilégier les mobilités douces dans les déplacements maison/école. 
 
Afin de pouvoir étudier les évolutions et les conséquences liées à ce dispositif, des tests de forme seront effectués au début de l’expérience, puis à la fin de la première année, et de la deuxième année. 

Les Maisons Sport-Santé

Les Maisons Sport Santé visent à favoriser l’activité physique et sportive notamment des personnes en bonne santé qui souhaitent reprendre ou débuter une pratique avec un accompagnement spécifique. Elles ciblent également les personnes ayant une maladie chronique qui nécessitent une activité physique adaptée, sécurisée et encadrée par des professionnels formés. En Loire-Atlantique, 10 Maisons sont d’ores et déjà ouvertes ou en cours de création.